• Post category:Colombie
  • Post last modified:19/08/2020

Bucaramanga ou « Buca » pour les intimes est une des villes les plus agréables de Colombie. Même si le tourisme n’y est pas très important, elle est tout de même intéressante. C’est la capitale de la région de Santander connue pour son histoire et sa gastronomie.

Et c’est surtout un point de chute pour les amoureux d’escalade et de parapente. En effet, la ville est la porte d’entrée pour tous ceux qui souhaitent pratiquer ces sports extrêmes dans le Canyon de Chicamocha.

Comment se rendre à Bucaramanga?

Alors, il est possible d’arriver à Bucaramanga en bus depuis plusieurs villes colombiennes dont Santa Marta, Baranquilla et bien sûr Bogota. Il y a aussi un petit aéroport qui dessert la ville même si cela n’a pas été mon choix.

Que faire à Bucaramanga?

Admirer la vue sur le Canyon Chicamocha

J’arrive à Bucaramanga après une courte nuit dans le bus. Hernan (que j’avais rencontré il y a environ dix en Angleterre quand j’étais en Erasmus) me récupère au terminal de bus.

Nous partons avec deux autres amis pour le week-end pour la Mesa de los Santos: montagne toute plate qui ressemble à une table, d’où son nom.

Nous allons tout d’abord au club de Golf pour admirer la vue sur le canyon de Chicamocha.

Puis, nous avons droit un superbe coucher de soleil sur les collines.

Le soir, le club de Golf organise une fête annuelle et c’est donc l’occasion pour boire un verre et danser un peu.

Goûter les arepas de chocolo

Le lendemain matin, nous allons au Mercado Campesino: c’est tout simplement un marché de campagne dans des bâtiments.

La bonne nouvelle c’est que l’on peu aussi y prendre le petit-déjeuner et y goûter les fameuses arepas de chocolo. Elles ne sont pas au chocolat mais au fromage et en même temps sucrées. Alors il ne faut pas en manger tous les jours, sinon c’est une taille de pantalon par semaine que tu prendras. Par contre, c’est un délice. J’adore les arepas(galette à base de maïs) et chaque région a sa manière de les préparer.

Faire de l'escalade ou une via ferrata

Nous partons ensuite pour « el refugio de la Roca » , un superbe endroit pour les amoureux de la nature et aussi de l’escalade. C’est un spot très privilégié d’autant que le refuge offre des chambres qui donne vue sur le canyon. Il dispose aussi, comme dans les hostels, de chambres avec lits superposés et de la restauration sur place: notamment de pain frais (un vrai délice). Nous faisons ce qu’ils appellent une randonnée verticale sur « la Roca ». Le paysage est splendide et nous en profitons bien perchés sur la roche.

Nous redescendons ensuite tranquillement vers Bucaramanga. Hernan et sa famille me prête gentiment un appartement pour la semaine qu’ils ont en AirBnb. Une chambre, une cuisine et une salle de bain rien que pour moi. Cela fait bien longtemps et c’est très agréable. Je passe la semaine à travailler sur le blog et à dîner avec Hernan.

Danser la salsa et découvrir la gastronomie

Nous irons danser la salsa dans un endroit qui s’appelle Calison où ils passent vraiment de la bonne salsa où même les petits papys viennent danser.

Il y a aussi une quantité impressionnante de restaurants sympa à Bucaramanga. Par exemple,  Mercagan où la viande est très bonne ou encore Burgershop. Bien sûr, il y en a pleins d’autres et tu trouveras forcément ton bonheur. Je goûte également le « cholado » un mélange très sucré de fruits glace et sirop.

Visiter la ville et ses musées

Au bout de quelques jours, je finis quand même par visiter la ville. Il y a justement un événement qui s’appelle les « salas abiertas ». Certains bâtiments importants de la ville accueillent des expositions pendant trois jours début septembre. Ce sera l’occasion pour moi de découvrir la ville et des bâtiments que je n’aurais sinon pas visités. Je commence par la chambre de commerce et la Casa del libro total (espace culturel très agréable). Je me dirige ensuite vers le Musée d’Art Moderne avec des expositions assez importantes comme celle de peintures de Botero. Cet artiste est normalement très connu pour ses sculptures qui sont surtout mise en valeur à Medellin.

Je visite également l’université UIS (de l’industrie), il y a même un bassin avec des genres de crocodiles en plein milieu de l’université…

Et aussi la Casa Simon Bolivar qui est très intéressante. Elle relate notamment la culture Guane (les indigènes de la région) dont l’une des coutumes est de changer la forme du crane des chefs importants dès leur plus jeune age et à l’aide de planches en bois …

J’en apprend aussi un peu plus sur Simon Bolivar. Il faut savoir que la région de Santander a été très importante pour l’Indépendance de la Colombie. Et Simon Bolivar en a été le grand protagoniste comme son surnom l’indique: le Libérateur.

Je prévois de partir le lendemain pour aller visiter San Gil et Socorro.

Invitation à Épingler sur pinterest
Épingle de Bucaramanga
Tu as aimé cet article ? Hésite pas à lui laisser une note!
[Total: 0 Average: 0]
  • 5
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.