• Post category:Colombie
  • Post last modified:19/08/2020

Nichée dans la Sierra Nevada au nord de la Colombie, la Cité Perdue ou Ciudad Perdida est le site archéologique de l’ancienne cité Teyuna. Elle serait plus ancienne que le Machu Picchu. Le départ pour se trek se fait généralement depuis Santa Marta, petite ville des caraïbes.

Où dormir à Santa Marta?

Nous partons de Cartagène et nous mettons en route pour Santa Marta (prochain arrêt de notre beau périple sur la côte). Mais nous nous arrêtons avant à Baranquilla seulement pour aller chez Décathlon…

Anne à perdu son sac de couchage et moi mes lunettes. De plus, il me faut un sac à dos pour partir faire le trek de la Cité Perdue. Nous ferrons seulement un arrêt express avant de reprendre un bus pour Santa Marta où nous arrivons à l’Hostal de Jackie.

Je recommande cet hostel car le personnel a été adorable avec nous. Nous avons pu laisser nos sacs à dos le temps du trek. Mais aussi, profiter de la petite piscine et de la terrasse sur le toit pour prendre le petit déjeuner ou jouer aux cartes.

Comment j'ai fais le trek de la Cité Perdue gratuitement?

Tout d’abord, je pars à la recherche d’une agence de voyage qui veuille bien m’embaucher en volontariat pour y aller gratuitement en échange de mes services de traduction.

En effet, j’avais eu le tuyau grâce à une copine de voyage qui m’avait dit qu’elle avait entendu parlé de cette possibilité. Je m’arme donc d’un peu de courage et de culot faut dire.

J’en trouve une, Turcol mais apparemment elles se valent toutes à quelque chose près. Le prix du trek est d’environ 1.150000 COP (c’est une bonne petite somme quand on voyage avec un budget serré).

Effectivement, c’est le prix que demandent les agences pour ce tour de quatre jours dans la Sierra Nevada. Alors si tu parles espagnol et une autre langue tu pourrais avoir l’occasion de le faire en volontariat c’est plutôt un bon deal. Cela dépend bien sûr des besoins qu’ont les agences mais moi j’ai trouvé en une matinée en tout cas.

Déroulement du trek de la Cité Perdue

Jour 1

Yves et Tamy nous rejoignent le soir même et nous nous préparons pour notre départ. Le lendemain matin à 8h notre chauffeur nous emmène à l’agence et nous retrouvons un groupe de trois anglaises, un couple d’anglais et une colombienne. Nous commençons donc la randonnée tous ensemble et faisons quelques arrêts pour des explications.

Nous suivons les mules qui transportent des cargaisons impressionnantes de nourriture pour les refuges. Les cuisiniers nous dépassent aussi afin d’aller préparer les repas pour la quantité importante de randonneurs. Nous marchons pendant environ 4h pour les 8km que nous avons a parcourir.

La première journée est plutôt facile et les pentes sont tranquilles mais la chaleur et l’humidité sont assez pesantes.

Nous apercevons déjà le premier campement où nous nous reposerons cette nuit. Nous profitons de la petite rivière à côté du campement pour nous baigner et nous rafraîchir. C’est super agréable!

Jour 2

Après une relativement bonne nuit, nous repartons pour une deuxième journée celle-ci d’environ 6 à 7 heures de marche. Sur le chemin, nous nous arrêtons et avons droit à des pauses « fruits ». Et je peux te dire que par cette chaleur une bonne part de pastèque cela fait du bien.

Nous passons par un village indigène où les huttes sont très bien organisées et donnent un joli panorama avec la montagne en toile de fond.

Souvent, nous croisons de jeunes enfants vêtus de blanc et souvent entre frère et soeur ou bien tenant en laisse des petits cochons comme s’ils étaient domestiqués.

Nous arrivons à l’endroit du déjeuner et mangeons chaque fois de très bon repas assez copieux comme dans toute la Colombie. Après de nouveau deux heures de marche l’orage se met à gronder et il nous reste environ une heure et demi de marche.

C’est trempés jusqu’aux os que nous arrivons au campement « Paraiso Teyuna ».

Jour 3

La montée

Le lendemain matin, c’est dans des vêtements et chaussures encore trempés (car rien de sèche dans la jungle) que nous repartons. Mais cette fois pour s’attaquer à la montée vers la Cité Perdue. Nous marchons environ une heure. Enfin, il y a surtout une interminable montée qui parfois ressemble un peu à de l’escalade et avec beaucoup beaucoup de marches.

Nous arrivons au premier pallier où les habitants vivaient. Notre guide nous explique alorsquelques coutumes. Puis, nous nous dirigeons vers l’endroit le plus sacré d’où les « mamos » (chefs spirituels) communiquent avec le reste de la Terre et le Ciel.

L'arrivée

L’endroit est assez impressionnant et imposant. Nous ne pouvons qu’imaginer comment étant disposées les maisons et « temples » de cet endroit si reculé. Le site a bien sûr toujours été connu des indiens de la région dont les tayronas. Mais, il a aussi été pillé notamment par  le père de notre guide (chose complètement normale à l’époque). Ce même homme a ensuite été l’un des premiers guides pour les touristes mais aussi archéologues. Il aurait été l’un des premiers à attirer l’attention du gouvernement colombien sur la beauté du site. Bien sûr, je ne cautionne pas les pillages ni toute forme de vol ou violence. Je trouve juste intéressant de pouvoir connaître l’histoire de ce lieu si particulier.

C’est aujourd’hui un site touristique prisé mais aussi très cher pour qui veut le visiter. Cependant, c’est un endroit qui en vaut la peine également pour les belles randonnées que l’on a pu faire. Nous rencontrons ensuite un « mamo » dont nous apprenons un peu plus.

La descente

Nous repartons assez émerveillés par cette endroit si particulier. Et nous attaquons la descente qui pour la première partie sera d’une bonne souffrance en ce qui me concerne (mes genoux n’aiment vraiment pas les marches en descente).

Pour couronner le tout, nous marcherons une bonne partie des quatre heures suivantes sous une pluie battante dans des rivières presque formées sur le chemin par la pluie. Journée assez éprouvante physiquement pour tout le monde. Nous aurions bien aimé sortir du parc le même jour après ces six heures de marche mais dormons dans un dernier campement avant notre retour le lendemain. Comme chaque soir, nous nous couchons assez tôt quasiment après manger c’est-à-dire vers 20h-21h et nous levons à 5h-6h du matin.

Jour 4

Dernier matin c’est parti pour la descente finale: de nouveau six heures de marche nous attendent. Mais avec un chemin beaucoup plus facile, les derniers efforts se font sentir mais aussi le rythme qui s’accélèrent car chacun à envie de rentrer et prendre une bonne douche.

Nous arrivons enfin au restaurant où nous mangeons et remontons dans la jeep qui nous ramène à Santa Marta. Ceci aura été de nouveau une expérience inoubliable et intéressante pour moi. 4 jours de trek avec de belles randonnées assez difficiles quand même et avec au bout une belle récompense. Nous prendrons presque trois jours pour nous en remettre quand même à Santa Marta.

Qu'est-ce que j'emmène pour le trek de la Cité Perdue?

Faire son sac à dos pour la Cité Perdue

– mettre toutes ses affaires sèches et propres dans un sac plastique ou poubelle

– prévoir un sac plastique pour le linge sale et mouillé

– un pantalon long et un ou deux short

– 4 T-shirts (utiliser un T-shirt sec à chaque nuit que vous réutiliserez pour la journée suivante)

– prévoir trois paires de chaussettes (tu réutiliseras sûrement les mêmes à certain moments car tes chaussures seront sûrement mouillées quoiqu’il arrive)

–  un haut manche longues pour le soir

– de l’eau (si vous avez une bouteille à filtre c’est mieux beaucoup de gens sont apparemment malade à cause de l’eau)

– des petits snacks comme des cacahuètes ou barres céréales (mais ne vous inquiétez pas on mange suffisamment pendant le trek)

– anti-moustiques Nopikex et éventuellement son savon (nous n’avons quasiment pas eu de problèmes)

– crème solaire pour le premier et dernier jour surtout

– un poncho pour la pluie ou sinon une veste et un cover pour le sac(très important)

– une petite écharpe

…et avec tout cela tu es prêt(e)!!!

Nous restons de nouveau un peu à Santa Marta principalement pour se reposer et bien manger surtout au restaurant Natural Food ainsi que King Cholao: deux très bonnes adresses.

Les bateaux du festival de Carthagène sont au port: la Gloria (Colombie) et le Cuauhtemoc (Mexique). Je les vois repartir pour la mer des Caraïbes direction la République Dominicaine. Beau spectacle au départ quand les marins chantent en coeur perchés sur les mâts.

Nous nous décidons à continuer d’explorer les alentours et partons pour le parc Tayrona.

Invitation à Épingler sur pinterest
Épingle sur la Ciudad Perdida
Tu as aimé cet article ? Hésite pas à lui laisser une note!
[Total: 0 Average: 0]
  • 4
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.