• Post category:Colombie
  • Post last modified:19/08/2020

Situé sur la côte caraïbes au nord de la Colombie, le parc national Tayrona est un peu un incontournable lorsque l’on visite ce magnifique pays. Bien qu’il soit très touristique, il est aussi très bien préservé. Ça vaut vraiment le coup d’y rester quelques jours surtout si tu reviens comme moi de 4 jours de randonnée dans la Ciudad Perdida.

Carte du Parc Tayrona

Avant d’arriver dans le Parc Tayrona, je trouve ça bien de pouvoir se repérer un peu avec un plan. Car quand on me disait: « va là-bas et rentre par ce côté-ci et ressors par ce côté-là » ça devenait du charabia pour moi.

Comment aller au Parc Tayrona?

Pour se rendre au parc national de Tayrona, il y a une solution assez simple c’est le bus(en tout cas pour les entrées principales).

Tu peux prendre le bus au terminal depuis Santa Marta mais aussi à Palomino: cela dépend d’où tu viens. Le temps de trajet entre Santa Marta et le parc est d’environ une heure et coûte 8000 COP.

Quelle entrée choisir pour rentrer dans le Parc Tayrona?

Le Parc National Tayrona comprend plusieurs entrées et différentes options s’offrent à toi.

Entrée vers la plage de Bahia Concha

Ayant cru avoir trouvé une super information, nous partons pour Bahia Concha en bus puis en jeep. Nous arrivons sur la plage et nous dirigeons vers le camping pour prendre des informations. Mais en arrivant le gérant du camping nous dit qu’il ne loue pas de tente ni de hamac. N’ayant pas le matériel de camping avec nous, nous devons malheureusement repartir.

La plage est longue et belle et cela donne envie de rester. Je te conseille donc de venir pour la journée ou bien de venir avec le matériel pour camper.

L'entrée princpale El Zaino

Nous repartons donc et faisons comme tous les autres touristes et entrons par l’entrée principale El Zaino. J’ai entendu dire que les gardes vérifient les sacs pour voir si on ne transporte pas de l’alcool ou de la drogue. Nous n’avons pas été contrôlés mais dans le doute si tu as envie de boire une petite bière sur la plage mieux vaut l’acheter fraîche et dans le parc.

Entrée Calabazo

Tu peux aussi arriver par l’entrée Calabazo. Dans ce cas, il faudra descendre du bus avant d’arriver à l’entrée principale. Il suffit juste de le dire au chauffeur quand tu monte dans le bus et puis de toute façon normalement il s’arrête.

Cette entrée te permet de faire le chemin jusqu’à Cabo San Juan en descente car en montée, je peux te dire qu’il faut s’accrocher. En revanche si tu as des problèmes de genoux en descente quand tu fais de la rando c’est peut-être mieux de le faire dans le sens Cabo San Juan – Calabazo.

Entrée Palangana

Tu peux aussi rentrer dans le parc Tayrona par l’entrée Palangana. Il est possible d’y aller en bateau  depuis Santa Marta ou bien en voiture/taxi. Cela te donne accès à d’autres plages comme celles de Gairaca, Neguanje et Playa Cristal.

Combien ça coûte?

Le prix d’entrée du parc est de 56000 COP en saison basse et 76000 COP en saison haute et tu peux soit acheter le billet sur place. Sur le site officiel du Parc Tayrona, tu as les informations d’ouverture ainsi que les dates de saisons basses et hautes qui changent chaque année.

Notre itinéraire dans le Parc Tayrona

El Zaino - Arrecifes

La nuit arrivant nous prenons un minibus(3000 COP) qui nous évite de marcher 45 minutes sur une route goudronnée. Il nous dépose donc à Cañaveral, et nous poursuivons à pied pendant une heure pour arriver à Arrecifes, où s’étant une jolie plage où nous ne pouvons malheureusement pas nous baigner tant les vagues sont fortes.

Nous profitons d’un magnifique coucher de soleil aux airs de Jurassic Park. Et nous dormons en hamac dans le camping Kankura(bon marché et simple). Il existe d’autres camping également comme Don Pedro et Jacobo Bermudez.

Arrecifes - Cabo San Juan

Le deuxième jour, nous partons pour Cabo San Juan. Après une heure de marche pour atteindre cet endroit, nous avons un peu l’impression d’arriver dans un complexe hôtelier mais pour campeurs.

Un nombre impressionnant de tentes et de hamacs sont alignés les uns à côté des autres et les touristes font la queue pour commander leur plat au restaurant.

Nous parvenons néanmoins à réserver des hamacs perchés sur le Cap pour la modique somme de 50000 pesos. Il faut savoir que c’est très très cher pour la Colombie et un hamac, mais cela en vaut la peine. Nous y dormirons deux nuits et profiterons des apéros accompagnés de beaux couchers de soleil.

Le bon plan

De 10h à 16h environ des bateaux remplis de touristes arrivent sur la plage: alors petit conseil essaye de profiter un maximum du beau paysage le matin et le soir et visite d’autres plages la journée éventuellement. C’est un très bel endroit malgré le monde qu’il peut y avoir.

Cabo San Juan - Pueblito

Nous décidons néanmoins de connaître un peu plus le parc avec Anne. Nous disons au revoir à Tamy et Yves et partons pour une randonnée d’environ 4 heures à travers le parc.

C’est alors de l’escalade d’énormes rochers qui nous attend. Nous rencontrons des gens sur le chemin et nous aidons mutuellement à les monter. Après une heure et demi d’efforts, d’entraide et de rigolades, nous arrivons au Pueblito (petit village indigène au milieu de la jungle du parc). Petite pause où nous retrouvons par hasard Margot et Lucas que j’avais rencontré au Brésil.

Pueblito - Playa Brava

Nous continuons ensuite toutes les deux vers un endroit dont nous avaient parlé Emilio et Mauro: Playa Brava .

Après une heure et demi, deux heures de marche supplémentaires, nous arrivons dans ce petit coin de paradis préservé.

Pendant la randonnée, nous verrons quelques animaux vivants dans le Parc Tayrona dont des lézards et couleuvres mais aussi une quantité impressionnante de sauterelles géantes. Le chemin vers Playa Brava est beaucoup plus sauvage et calme que la partie du parc plus à l’est.

Nous sommes quasiment seules et profitons de la plage où nous pouvons seulement nous trempées dans l’eau car aller plus loin serait trop dangereux. Les vagues et le courant y sont assez forts.

L’endroit est très calme et reposant et le personnel beaucoup plus sympathique qu’à Cabo San Juan.

Playa Brava - Calabazo

Après une nuit bien fraîche en hamac, nous repartons pour une randonnée d’environ 4 heures pour ressortir du parc du côté de Calabazo accompagnées des cris des singes hurleurs.

Mon avis sur le Parc Tayrona

Je trouve cet endroit magnifique car il est touristique pour une raison simple c’est que c’est très beau. C’est très agréable de se prélasser sur les différentes plages aux eaux turquoises et allier le farniente au trek dans la jungle façon Indiana Jones.

Combien de jours dans le Parc Tayrona?

Ça dépend vraiment de toi et de tes envies. Tu peux visiter une partie du parc Tayrona en  une journée ou bien un peu plus en 3 jours. Ce qui va déterminé combien de temps tu y restes c’est surtout ce que tu veux y faire. Je te conseille de dormir au moins une nuit dans l’un des hébergements du parc pour pouvoir profiter le lever et coucher de soleil.

Évidemment, si tu aimes la randonnée et que tu ne veux pas ressortir du même côté que tu es rentré je te conseille de passer par le Pueblito et pourquoi pas aller jusqu’à Playa Brava.

Rester 3 nuits sur place est plutôt pas mal je trouve. Ça te permet de bien profiter du parc sans dépenser trop de sous non plus.

Que faut-il prévoir?

Je te conseille de ne pas oublier certaines choses essentielles pour visiter et dormir dans le parc Tayrona.

Emmène bien sûr, de la crème solaire et une casquette mais aussi de quoi te protéger de la pluie au cas où.

Et, si tu dors en hamac, de quoi ne pas avoir froid pendant une nuit fraîche.

Enfin, emmène de l’eau et des snacks: les produits dans le parc sont assez chers comme tu peux t’en douter.

Minca

Nous rentrons à Santa Marta pour repartir directement pour Minca. Nous y passons trois jours sans ne rien faire de ce qu’il est recommandé.

Faire du yoga à Minca

Pendant notre court séjour à Minca, on se repose et on fait des séances de Yoga de très bonne qualité et dans un cadre très reposant à la Casa Yoga.

Manger du pain français

C’est tellement agréable de pouvoir manger du bon pain en voyage et c’est parfois rare de pouvoir en trouver. On en profite donc à la « Panaderia Francesa »

Manger au restaurant Santa Isabella

On se fait des petits plaisirs et on va manger au restaurant Santa Isabella qui est très sympa avec sa terrasse surélevée et ses délicieuses caipirinhas.

Se reposer dans les hamacs de l'hostel Elemento

Cette hostel est assez connu des backpackers car il dispose d’une piscine, d’un grand hamac au bord de la rivière, une bonne cuisine et des chambres propres et organisées. Un peu de confort nous fait du bien avant de repartir sur la route pour le désert.

Nous reprenons la route en stop jusqu’à Riohacha cette fois. Le but étant de rejoindre le désert de la Guajira où je ferai un volontariat dans une école de kitesurf.

Invitation à Épingler sur pinterest
Epingle sur le parc Tayrona
Tu as aimé cet article ? Hésite pas à lui laisser une note!
[Total: 0 Average: 0]
  • 5
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.